Tournefeuille. Avancées dans la voie de St-Martory

Par • 7 Mai 2009 • Rubrique: Brèves, Presse

Le collectif « Association des riverains de la VCSM, Les Écarts, Le Clos du Médoc et Saint-Simon Environnement » insiste pour que la mise en service de la ligne de bus en site propre intervienne en même temps que la voie routière.
Cette demande renforce celle des associations « Cugnaux Nord » et « Défense Hautpoul », dont les positions divergent toutefois sur le type de voie routière (voir article du 7/04/2009).

Publié le 28/04/2009 12:24 | J.B.

Un collectif veut que les mises en service soient concomittantes.

Les membres du collectif, à gauche, le président Christian Tocaven. Photo DDM, J.B. Les membres du collectif, à gauche, le président Christian Tocaven. Photo DDM, J.B.

Depuis octobre 2001, un collectif d’associations* travaille sur le projet de la future voie du canal de Saint-Martory (VCSM).

Choisissant la concertation avec le Conseil général et les élus, il a été, tout au long de ces années, « une force de propositions qui a permis de faire évoluer positivement le projet initial et d’obtenir des modifications importantes : enterrement de la voie, contournement du quartier Guilhermy, édification de murs antibruit, réalisation d’une passerelle d’accès au parc de La Ramée ainsi que de deux voies d’évitement en tourne-à-droite au rond-point de Saint-Simon ou encore un rond-point « suspendu » entre la RD63 et le chemin Larramet ».

Rencontre avec tisséo

À partir d’un travail préparatoire, ces associations nourrissent une partie de la réflexion et du travail du comité de suivi tout en ayant des relations directes avec les services techniques. Aujourd’hui, l’enquête d’utilité publique a été validée et les expropriations s’achèvent.

Pourtant, « des zones d’ombre » demeurent encore au moment où la population attend avec impatience l’ouverture de cette nouvelle voie et la mise en service du Transport en commun en site propre (TCSP) qui n’interviendrait que 2 ans plus tard. Christian Tocaven, président du Collectif, déclare : « Nous nous opposons à cette mise en service décalée du TCSP par rapport à la voie routière et nous allons sur ce point rencontrer la direction de Tisséo qui doit traiter cette question comme une priorité ». De même, le collectif demande que le secteur du grand rond fasse l’objet d’un aménagement qui permette une bonne fluidité du trafic de façon durable, notamment aux heures de pointe et insiste sur « l’impérieuse nécessité d’une mise en service concomitante du TCSP et de la voie routière ».

*Association des riverains de la VCSM, Les Écarts, Le Clos du Médoc et Saint-Simon Environnement

Marqué comme: ,
SC

, le comité de rédaction de Servir Cugnaux
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Commentaires Clos.