Les voeux du maire passés au crible

Par • 4 Fév 2013 • Rubrique: A la Une, Affaires communales, Conseil municipal, Editorial, Tribunes des élus

« Tout va très bien… Pourtant il faut que l’on vous dise… »
Expression des élus de Servir Cugnaux dans le journal municipal de février 2013.

Vœux : dans sa tribune de janvier, le maire promet qu’il n’y aura pas de changement à Cugnaux  en 2013. S’agit-il de cynisme ou d’inconscience ?

A tous les Cugnalais  frappés de plein fouet par la crise, à toutes celles et  ceux en recherche d’emploi nous souhaitons qu’un changement ait bien lieu en 2013.

Cugnaux, une commune où il fait bon vivre : s’il était plus présent, moins souvent en voyage aux USA, au Canada, en Afrique ou ailleurs, le maire se rendrait compte que pour beaucoup de Cugnalais, la réalité est tout autre.

Economie : bonne nouvelle, le futur centre culturel et sa salle de spectacle généreront plusieurs milliers d’heures de travail pour les entreprises. Les subventions qui devaient financer pour partie ce projet étant toujours incertaines, il y a à fort à craindre que ce soit nos impôts qui règlent cette facture exorbitante.

Pourquoi s’arrêter  là ?  Pour sauver Peugeot, la commune pourrait aussi renouveler son parc de véhicules, avec la contribution des citoyens cugnalais.

Francazal : les services  de la préfecture rejettent le projet de cinéma avec un ensemble d’arguments incontournables, le maire « ordonne » au Préfet, par  le vote d’une motion en Conseil Municipal, de négocier avec le candidat évincé.

Urbanisme : c’est dans la presse que les conseillers municipaux découvrent les projets de construction de dizaines de logements !

Communication

Il faut reconnaître que si le maire  possède un talent, c’est bien celui de faire parler de lui. Depuis son premier coup  médiatique « Interdiction de mourir à Cugnaux », il n’a cessé d’exploiter toutes les ficelles pour se mettre en avant. Il est vrai que la presse locale  l’aide en faisant régulièrement son éloge. Il va falloir nous y habituer car cela va durer et s’accentuer  durant les prochains mois.

Parce que nous dénonçons mois après mois son incompétence et son manque de sérieux dans la gestion de la Commune, le maire nous accuse d’avoir l’humeur belliqueuse. Qu’il le sache, en 2013, ça ne changera pas.

Marqué comme: , , ,

Commentaires Clos.