Le vote du Budget 2013 divise la majorité

Par • 26 Mar 2013 • Rubrique: Affaires communales, Conseil municipal, Presse

Un budget contesté qui passe en force.
Article paru dans la Dépêche du Midi du 16 mars 2013.

Publié le 16/03/2013 03:48 – Modifié le 16/03/2013 à 08:37

Cugnaux. Le vote du budget divise la majorité

conseil municipal

Pierre Guérin (à droite) pendant le vote du budget./Photo DDM F. M. ()


Pierre Guérin (à droite) pendant le vote du budget./Photo DDM F. M.

Le conseil municipal qui s’est tenu jeudi soir était particulièrement animé. Il faut dire que les prochaines échéances municipales sont bien présentes, aussi bien dans la tête des élus de l’opposition que de ceux de la majorité. À l’ordre du jour, l’épineuse question du budget a suscité d’âpres débats, notamment autour du pôle culturel, taxé de «danseuse» par certains membres de l’opposition et jugé inutile et pharaonique par ces derniers. Mais ce projet n’était pas l’unique objet des critiques portées au maire. «Le dernier budget réalisé par le maire», selon les propos de Michel Aujoulat, a été l’occasion de vives critiques à l’encontre de Philippe Guérin, notamment à propos de l’affaire Francazal, que l’opposition qualifie de «déculotté». Dans cette joute verbale qui a rythmée les trois heures de réunion publique, le maire a défendu ses deux mandats, déclarant «qu’après douze ans de mandat, je n’ai pas envie de commencer une carrière de dictateur» et rappelant que son équipe a «travaillé pour le développement de la commune».

Des «ambitions politiciennes»

Et puis, coup de théâtre au conseil municipal, avec l’annonce de Pierre Guérin, rapporteur du budget et élu socialiste, qui déclare qu’une partie de la majorité ne soutiendra pas le budget proposé. Après demande de l’opposition, le vote se déroule alors à bulletin secret et le budget primitif pour 2 013 est finalement voté, 19 voix contre 13 malgré l’opposition d’une partie de la majorité. À noter que ce budget représente environ 22 500 000 euros pour la partie fonctionnement et un peu plus de 16 100 000 euros pour la partie investissement.

Philippe Guérin a confié à la Dépêche du Midi sa satisfaction tout en soulignant «un épiphénomène concernant quatre élus socialistes, qui par stratégie électorale et ambitions politiciennes n’ont pas souhaiter voter le budget», et d’ajouter «il n’y a pas vraiment de désaccord sur le fond».

F. M.

Marqué comme: , ,
SC

, le comité de rédaction de Servir Cugnaux
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Commentaires Clos.