Le Maire refuse la concertation et une fois encore il ment.

Par • 20 Sep 2009 • Rubrique: Echos des quartiers, Ils ont osé, Presse

Il refuse la concertation et préfère envoyer les pelleteuses et le bulldozer aux riverains plutôt que de les recevoir suite à leur pétition.
De plus il ment car ces travaux sont certes réalisés par la communauté urbaine mais à la demande expresse de la mairie de Cugnaux.
Faute de pouvoir se justifier le Maire se retrouve dans une impasse.

Publié le 19/09/2009 03:52 | Denis Sigur

Cugnaux. Circulation: des riverains dans l’impasse

Les riverains s'opposent à la transformation de leur impasse en voie de délestage. Photo DDM, .
Les riverains s’opposent à la transformation de leur impasse en voie de délestage. Photo DDM, .

Les riverains de l’impasse du Cérézou et de la rue Plasa sont unis dans leur colère. Ces deux voies de circulation étaient jusqu’ici séparées par un petit talus qui laissait seulement passage aux piétons.

« Nous avions acheté dans le quartier, voilà 20 ans, en particulier pour la tranquillité de ces voies sans issue, expliquent-ils. Or, voilà que nous avons appris il y a quelques mois que la mairie comptait transformer ces deux impasses en une seule voie qui permettrait le délestage de la circulation venant de Plaisance et de Tournefeuille afin de désengorger le centre ville ! d’après Serge Vrécord Mittel ». Aussitôt, les riverains des lotissements Plasa 1 et Plasa 2 se mobilisent. « Nous avons eu audience avec le maire qui nous a confirmé qu’il ne voulait plus d’impasse dans Cugnaux. »

Déjà des marquages au sol

Alors, en juillet dernier, ils adressent une pétition au maire. « Nous n’avons plus eu de nouvelles, commente l’un des riverains. Jusqu’à la semaine dernière où nous avons vu arriver une pelleteuse et des ouvriers qui ont effectué des marquages au sol pour refaire les trottoirs et ouvrir la voie commente un des pétitionnaires. Bien sûr nous sommes opposés à l’ouverture de ses deux voies à la circulation car l’augmentation démesurée du trafic serait dangereuse pour les piétons, tous les parents qui amènent leurs enfants au centre de loisir. Et elle ne prévoit pas de stationnement pour les riverains. Nous avons contacté le Service circulation du Grand Toulouse qui n’était pas au courant de notre pétition. Ils ont dit qu’ils allaient étudier la situation. Ce qui nous met en colère, c’est avant tout le manque de concertation et de communication… »

Joint par téléphone sur le sujet, le maire de Cugnaux a déclaré « ne pas avoir de commentaire à faire sur ce sujet qui relève des seules compétences de la communauté d’agglomération. ». Quant au Pôle 6 du service circulation du Grand Toulouse, il tarde à apporter sa réponse (pas de réponse à nos questions à ce jour). Les riverains eux, sont dans l’impasse mais prêts à porter l’affaire sur la voie publique.

SC

, le comité de rédaction de Servir Cugnaux
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Commentaires Clos.