La position du maire de Cugnaux sur le devenir de Francazal

Par • 15 Déc 2008 • Rubrique: Affaires communales, Brèves

« A Francazal nous ne voulons pas de fret, mais c’est l’Etat qui décidera ».
Et si c’était simplement une posture habile pour faire endosser par l’Etat une décision impopulaire à laquelle il serait – au fond – très favorable ?

Dans l’article du 13 décembre 2008, qu’elle consacre au compte rendu de la réunion plénière de présentation du PLU de Cugnaux, la Dépêche du Midi rapporte la réponse du maire face aux inquiétudes sur Francazal en ces termes :

Même s’il s’est déclaré farouchement opposé à cette option [transformation de la piste en aéroport de fret], le maire de Cugnaux reconnaissait qu’il ne pouvait se substituer aux décisions de l’état en la matière.

Il y a plus qu’une nuance entre ce qui a été noté par la presse et le leitmotiv martelé en gros cararactères dans les comptes-rendus des réunions précédentes :

Nous savons ce que ne sera pas Francazal avec notre municipalité : un aéroport d’affaires ou de fret.

En réalité, fidèle à son slogan « C’est pas nous, c’est les autres », la municipalité affiche une opposition « farouche » au réemploi de la piste mais ne fait rien pour appuyer cette position.

En effet, le PLU était pour le maire une formidable opportunité d’affirmer ses intentions sur le devenir de la zone de Francazal, en l’incluant dans le périmètre du PLU et en lui assignant une destination ; mais il n’a rien fait de tel.

Omission, maladresse politique ?

Rien n’est moins sûr.

Au contraire. Cette lacune donne un relief inquiétant à l’aveu du maire de ne pas « pouvoir se substituer aux décisions de l’Etat en la matière ».

Les cugnalais ont toutes les raisons de rester vigilants.

Marqué comme:
SC

, le comité de rédaction de Servir Cugnaux
Email à cet auteur | Tous les Articles par

3 Réponses »

  1. Un aéroport de Frêt si près des maisons d’habitation ? Quelle honte !
    Je suis sûre que la villa de Monsieur le Maire n’est pas située dans la Zone de Francazal !
    Il ne nous reste plus qu’à vendre notre maison au plus vite avant qu’elle ne perde totalement
    de valeur ! Adieu Cugnaux, petite ville tranquille où il faisait si bon vivre !!!!

  2. Le devenir de la base de Francazal intéresse tous les habitants des communes avoisinantes (j’habite Plaisance du Touch). J’aimerai savoir si une organisation existe pour s’opposer à ce qu’une aviation civile ne vienne remplacer les militaires. Merci de me dire si une action inter-communale est envisagée.
    J. Laumonnier 15 rue des Bordiers Plaisance.

  3. Pour répondre à votre question : une association a été créée pour exiger la fermeture définitive de la piste de Francazal, il s’agit du Collectif Francazal qui concerne toutes les communes voisines de Francazal. Vous pouvez en savoir plus en consultant le site collectif-francazal.org