Francazal : La fin d’un rêve… ou l’échec personnel du maire de Cugnaux !

Par • 16 Déc 2012 • Rubrique: A la Une, Editorial, Humour - Humeur

C’était le grand bleu (bluff…) ou autant en emporte le vent…..
Monsieur le maire a excellé dans le rôle de Pinocchio, étayant ses propos de mensonges plus énormes les uns que les autres.

Aujourd’hui,  isolé et seul à croire à ce projet avorté… ou contraint de faire semblant d’y croire….il n’a d’autre alternative pour  “garder la face “ que celle de présenter une  motion lors du dernier conseil municipal pour faire annuler la décision de l’état.
Il atteint ainsi le sommet du ridicule et de la démagogie après avoir vendu du rêve aux cugnalais en n’ayant cessé d’évoquer la création de  5000 emplois sur la commune de Cugnaux
Pourquoi tant de mensonges ?

Philippe Guérin, le maire de Cugnaux :

« J’ai consulté le business plan présenté par les studios Raleigh. J’ai rarement vu un document aussi détaillé, une étude fouillée. Aujourd’hui, je peux dire qu’il ne manque que la signature de l’Etat pour s’accomplir. Philippe Guérin, le maire de Cugnaux le 7/01/2012 dans La  Dépêche du Midi.

« Le tour de table est fait, les financements sont prévus » Philippe Guérin le 19/07/2012 dans Voix du Midi Toulouse

« Le dossier sera déposé dans les temps, Bruno Granja ayant levé les fonds nécessaires » Philippe Guérin le 31/08/2012 dans Objectif News.

« Ce dossier, je le connais par cœur et je sais qu’il est solide » Philippe Guérin le  27/10 dans La Dépêche du Midi.

« Le dossier tiens la route, Bruno Granja et ses partenaires, notamment les Studios Raleigh, ne vont pas baisser les bras » Le 05/12/2012 dans Métro France.

Marqué comme:
SC

, le comité de rédaction de Servir Cugnaux
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Commentaires Clos.