Elections européennes du 7 juin 2009 : quelques clefs

Par • 19 Mai 2009 • Rubrique: Points de repère

« Servir Cugnaux » a rassemblé quelques informations sur ces élections qui ne font pas l’objet d’un grand tapage médiatique

Recommander cet article Recommander cet article
  • Les députés européens seront élus au scrutin de liste par « circonscriptions européennes » regroupant plusieurs régions, selon le découpage représenté sur la carte ci-dessous :
Circonscriptions pour les éléctions européennes de 2009
Circonscriptions pour les européennes de 2009

La France élira 72 députés répartis comme suit, en fonction du nombre d’habitants :

Île-de-France Île-de-France 13
Sud-Est Corse, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes 13
Nord-Ouest Basse-Normandie, Haute-Normandie, Nord Pas-de-Calais, Picardie 10
Sud-Ouest Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées 10
Ouest Bretagne, Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes 9
Est Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Lorraine 9
Massif central – Centre Auvergne, Centre, Limousin 5
Outre-mer 3
Total 72

Ainsi, il y a dix  sièges à pourvoir dans la circonscription Sud-ouest.

  • Le mode de scrutin : c’est la proportionnelle à un tour. On vote pour une liste entière. Les listes doivent être composées alternativement d’un candidat de chaque sexe.

Les représentants français sont élus au scrutin de liste à la représentation proportionnelle à un tour (plus forte moyenne). Les électeurs choisissent une liste sur laquelle ils ne peuvent rayer aucun nom, ni changer l’ordre. Les listes ayant recueilli moins de 5 % des voix ne sont pas admises à la répartition des sièges. Chaque liste comprendra le double du nombre de sièges à pourvoir dans une circonscription pour faire face aux éventuels désistements.

  • Les candidats :

Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 22 mai.
Les listes de circonscriptions peuvent déclarer leur rattachement à un parti ou groupement politique  qui participe à la campagne audiovisuelle.

  • La campagne :

La campagne électorale s’ouvre le lundi 25 mai, à zéro heure, et s’achève le samedi 6 juin 2009.

La campagne électorale est à la fois décentralisée, les candidats étant différents d’une grande région à l’autre, ils mènent une campagne surtout locale ; et en même temps, les élections européennes donnent lieu à une campagne nationale : les grands leaders des partis politiques s’expriment dans les médias pour défendre leur camp.

On se retrouve alors dans une situation un peu paradoxale : les chefs de parti comme Martine Aubry (PS) et Xavier Bertrand (UMP) vont faire campagne dans les médias alors qu’ils ne sont pas candidats. Quant aux vrais candidats, ils ne pourront débattre sur les chaines nationales puisqu’aucune chaine de télévision n’organisera de débat pour tous les candidats des 8 circonscriptions.

Voir aussi : le site officiel du Ministère de l’intérieur

, qui donne une information complète dans le « Mémento à l’usage des candidats »

SC

, le comité de rédaction de Servir Cugnaux
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Commentaires Clos.