Cugnaux. Onze logements sociaux à venir, mais un CLAE payant

Par • 5 Nov 2008 • Rubrique: Conseil municipal, Presse

Paru dans la dépêche du midi le 4/11/2008

Lu dans la presse

Publié le 04/11/2008 10:59 | Denis Sigur

Comme parfois, dans certains matches sportifs, il aura fallu attendre les arrêts de jeu pour assister à un échange brûlant entre les adversaires. Après une séance de Conseil relativement tranquille, c’est d’ailleurs de l’élu en charge des Sports, François Tolsan, que débutait l’action. L’élu communiste proposait une motion contre l’ouverture au privé de la Poste. Ce qui fit immédiatement sortir Michel Aujoulat de sa surface de réparation : « Le Conseil municipal n’a pas pour vocation de juger les décisions nationales s’insurgeait l’élu d’opposition. Que les syndicalistes se mettent au travail et il y aura certainement moins de pagaille à la Poste. Chez moi, le facteur ne passe qu’un jour sur deux… Alors au boulot les syndicalistes, au boulot la CGT, et les choses iraient peut-être mieux ! ».

Pour le reste, la séance fut relativement tranquille. Nonobstant un échange mondain à fleurets mouchés entre le maire et Michel Aujoulat où l’on apprenait que les deux hommes fréquentaient la même boite de nuit sur la commune, les délibérations étaient adoptées à l’unanimité dans la majorité des cas, une grande partie de la séance ayant été consacrée aux rapports annuels du Syndicat Intercommunal des Eaux de la Banlieue Sud Ouest et sur le prix et la qualité du service public du Sivom de la Saudrune. Les deux dossiers ayant été présentés avec clarté et brio par Christophe Delahaye.

On notera le projet de construction d’un immeuble issu d’un partenariat entre la commune et la SA HLM Promologis au n°1 de la place du Vivier qui devrait déboucher sur la création de onze logements sociaux et d’une surface commerciale en rez-de-chaussée. Toujours sur le Vivier des demandes de subventions au Conseil Général devraient déboucher sur des travaux de modernisation de la crèche du Vivier.

Sur injonction de la CAF, la majorité a également présenté une délibération visant à instaurer une tarification pour les CLAE (Loisirs associés à l’école). Une décision pour laquelle les groupes d’opposition votaient contre et qui, selon Albert Sanchez (Groupe Ripoche) : « Tombe au mauvais moment et une nouvelle tarification qui taxe une fois de plus les classes moyennes. Vous auriez pu, pour complaire à la CAF, comme dans d’autres communes, considérer qu’il y a facturation au niveau du repas et ne pas faire participer des familles déjà en prise avec la crise… »

Marqué comme:
admin

, Comité de rédaction de Servir Cugnaux
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Une Réponse »

  1. Il y a quelques années, les associations de parents d’élèves et certains élus de la majorité actuelle (Vrécord Mitel et les élus communistes en tête) s’étaient opposés violemment à la taxation du CLAE, proposée alors par Aujoulat.
    Les opposants de l’époque sont les décideurs d’aujourd’hui.
    A leur tour d’imposer une nouvelle taxe à tous les parents d’élèves !
    A leur tour d’imposer une nouvelle baisse de pouvoir d’achat aux familles les plus modestes !
    Pourquoi n’ont-ils pas choisi, comme d’autres communes, de contourner l’injonction de la CAF ?
    La « gauche » de Cugnaux aurait-elle oublié ses fondamentaux ?