Coup de théâtre au Conseil Municipal du 14 mars 2013

Par • 4 Mai 2013 • Rubrique: A la Une, Conseil municipal, Editorial, Tribunes des élus

Expression des élus de Servir Cugnaux dans le journal municipal de mai 2013.

A l’ordre du jour de cette séance, le vote du budget municipal 2013.

Etonnement de l’assemblée, ce budget n’est pas présenté par son rapporteur. Il est remplacé par quatre adjoints qui lisent, sans les commenter, les chapitres d’un budget qui hypothèque lourdement les DIX prochaines années.

Dans le débat qui s’engage le groupe Servir Cugnaux, par la voix d’Albert Sanchez, s’adresse aux élus de la majorité municipale en leur demandant de ne pas voter ce budget qui aura pour conséquences un très fort endettement et une augmentation des impôts locaux de 30 %.

Coup de théâtre : Pierre Guérin, élu socialiste de la majorité municipale, prend la parole pour dénoncer les dérives de ce budget. Il annonce, qu’après avoir demandé en vain au Maire de revoir à la baisse certaines lignes budgétaires, notamment celle de l’investissement de 18 millions d’euros pour le pôle culturel, les élus socialistes voteront CONTRE.

Ce n’est pas une surprise pour les élus de Servir Cugnaux qui ont souligné dans leur tribune de mars dernier, les réticences du rapporteur du budget. Nous ne pouvons que nous satisfaire que quatre élus du Parti Socialiste nous rejoignent dans notre vote CONTRE.

Le budget 2013 sera finalement adopté, dix-huit élus ayant suivi les ordres du Maire contre treize qui ont voté CONTRE (opposition et élus socialistes).

Viendra le moment pour ces dix-huit élus de rendre des comptes. Non seulement les Cugnalais paieront très cher un équipement culturel surdimensionné, mais ils devront se passer de plusieurs investissements prioritaires comme la maison de retraite médicalisée promise lors de la campagne électorale.

Mois après mois, le Maire nous accuse d’incohérences et de mensonges. Dans sa tribune d’Avril, il prétend que « nous ne savons pas où nous allons ».

Qu’il se rassure, nous le savons parfaitement. Ce que nous savons aussi hélas, c’est où sa gestion calamiteuse conduit la Ville.

Lire la lettre des élus des mois précédents

Marqué comme: , , ,

Commentaires Clos.