AEROPORT Toulouse Blagnac. Les actionnaires veulent siphonner la trésorerie.

Par • 19 Juin 2016 • Rubrique: A la Une, Editorial

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour constater l’escroquerie internationale…

Aéroport Toulouse Blagnac

Aéroport Toulouse Blagnac

Le 17 avril 2015, par arrêté ministériel, l’état a vendu ses parts de la société Aéroport Toulouse-Blagnac. Le repreneur, qui détient désormais 49,9 % d’ATB, est une société française, CASIL Europe.

Mais CASIL est formée de deux sociétés chinoises, dont le très puissant groupe Shangdong Hi-Speed, ainsi que du groupe Canadien Lavalin qui gère aujourd’hui l’aéroport de Francazal.

Après à peine 1 an, les investisseurs veulent siphonner la trésorerie de l’entreprise pour se servir un dividende exceptionnel.

Depuis novembre 2014 Servir Cugnaux a fait paraitre plusieurs articles pour vous mobiliser et vous informer sur les dangers de cette privatisation qui ne disait pas son nom.

Emmanuel Macron nous avait expliqué, à l’époque,  qu’il ne s’agissait pas d’une privatisation car il n’avait vendu que 49.9% des parts aux investisseurs…….
Mais, dès le début, un accord secret d’actionnaires, signé en catimini avec l’état, garantissait que les investisseurs auraient les mains libres et que toutes leurs décisions seraient adoptées.

Précisons que l’aéroport avait constitué un fond de réserve de plus de 67 millions d’euros à la fin de l’exercice de 2015 et que Casil voulait, tout simplement, siphonner pas moins de 50 millions d’euros cette année.

Que va-t-il donc se passer lors de l’AG du 28 Juin 2016 ?

Cette AG doit décider de la part du gâteau à distribuer aux actionnaires….

L’état et les collectivités locales, avec 50,1% des parts, devraient pouvoir s’opposer à ce pillage. Sauf que l’état a signé ce fameux pacte secret d’actionnaires…..

Nous allons donc bien voir à qui Macron a menti. A t’il menti à Casil, aux citoyens français ou aux deux ? Nous penchons pour la dernière hypothèse.

Pour vous faire une idée, nous vous invitons à consulter, ci-après, le dernier article de Médiapart qui avait été le premier à dénoncer l’affaire du pacte secret d’actionnaires en 2014.

Cliquez sur Zoom pour une lecture plein écran.

Marqué comme: , ,
SC

, le comité de rédaction de Servir Cugnaux
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Commentaires Clos.